AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Is it dumb to love a stranger?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▐ pseudo : coo
▐ points : 66
▐ célébrité : C.A.P. (teen top)
▐ messages : 20
▐ emploi : Journaliste à ses heures perdus
▐ coté coeur : Why is it beating so fast when i'm on his side
▐ ecole & année : Yeonju

MessageSujet: Is it dumb to love a stranger?    Sam 13 Aoû - 16:16

Hyun Hee, ce prénom résonnait dans la tête de Kelian. Il l'avait rencontrer quelque semaine au paravent, au détour d'un rayon de magasin, et depuis on aurait pu dire qu'ils... sortaient ensembles? Drôle d'idée qui commençait à faire son chemin dans la tête de l'étudiant. Il ne s'attachait pas vraiment aux gens. Il ne s'y attachait même pas du tout. A part sa famille, personne ne pouvait s'enorgueillir d'avoir son amour, d'ailleurs, se parent ne pouvait vraiment s'en réjouir car il ne leur montrait jamais. Non un seul être au monde avait la chance de connaitre l'amour du métis, mais celle ci n'avait personne auprès de qui s'en réjouir, parce qu'en dehors de son petit fils qui passaient ses vacances chez elles, elle n'avait personne qui veillait sur elle, sa seule fille travaillant en Corée lui rendait si rarement visite. Enfin, surement sa voisine qui lui faisait les courses devait se faire bassiner sur les histoires de son petit fils. Mais la vieille femme n'avait plus que lui pour éclairer ses vieux jours triste. Elle ne voyait presque plus le soleil africain, car elle ne pouvait monter les marche qui séparait son appartement de l'extérieur. Alors seulement par la fenêtre, elle regardait sa rue pleine de vie et de bruit, sa rue qui était devenu le royaume de la misère et de la violence. Mais elle avait toujours vécut ici, c'était plus calme avant, quand l'apartheid séparait encore sa vie de ceux qui ont investit les immeuble délaissé par les afrikaners. La vieille femme, elle, était restée, par principe et solidarité. Le regrettais elle à présent? Surement en voyant son petit fils trainer dans ses rues si dangereuses se culpabilisait elle. Mais Kelian, lui, ne lui en avait jamais tenu compte. Elle était la seule et unique personne pour qui il n'avait pas de limite, pour qui il ferait tout.
Mais un autre être semblait s'immiscer pour gagner la même place que la vieille femme. Un jeune homme. La sud africaine lui disait souvent que Kelian finirait par l'oublier et la remplacer par des yeux bridés, des bras musclés et un sourire ravageur. Vérité que démentait avec véhémence l'étudiant. Jamais il n'aimerait qui que ce soit répondait il, personne plus que sa grand mère. Ce sur quoi la retraitée répondait d'un seule sourire amusé. Elle avait vu clair, comme une voyante, ou bien était ce juste que cela devait arriver. Kelian pouvait lutter tant qu'il voulait, il n'empêchait que ce DJ qu'il avait raccompagner chez lui lui était tout à fait spécial. Hyun Hee était complètement différent des autres garçons avec lequel le Yeonju avait pu sortir ou coucher, ou bien était ce Kelian qui était diffèrent avec lui.

L'apprenti journaliste se trouvait pour la première fois face à un mystère qu'il ne voulait pas résoudre, lui si curieux de tout ne voulait pas saisir le sens de ses actes, comme si il avait peur de se découvrir des sentiments pour l'inconnu du marché. Par contre, il voulait tout savoir de lui, sa curiosité déjà démesuré concurrençait l'infini lorsqu'il s'agissait de Hyun Hee. Pourquoi? Il était si peu naturel avec lui. Il se trouvait faux car incapable d'agir de la façon la plus approprié. D'habitude il savait toujours comment réagir face au gens, toujours correspondre à l'image qu'on attendait de lui. L'adaptation, l'illusion, l'hypocrisie, il était toujours capable de se fondre dans le paysage et dans la sympathie des gens. Tout ceci lui assurait de se trouver toujours bien à l'aise dans toute situation. Mais pas avec Hyun Hee. Il n'était pas à l'aise avec lui, il était géné rien qu'en pensant à lui, rougissait rien qu'en se souvenant de ses bras qui l'avait serrer contre lui.

C'était donc ca? Hyun Hee le bouleversait car il était mal à l'aise avec lui. Ou bien ce mal-être venait il des sentiments de Kelian à l'égard de ce garçon qu'il connaissait à peine.
Une chose au moins était sur, il ne le laisserait pas lui échapper, il le voulait, pour une heure, une nuit, un jour, une semaine, un mois, ou bien l'éternité, qu'importe. Il le voulait dans ses bras, contre lui, l'embrasser et surtout être avec lui, le regarder vivre, apprendre à le connaitre.
Ça n'avait rien à voir avec ce qu'il recherchait de ses petits amis habituels. Eux ne lui avait souvent d'intérêt que pour les jeux amoureux tandis qu'il voulait connaitre Hyun Hee, le connaitre par cœur pour pouvoir le posséder. Il était inconscient de ce que son esprit voulait bien sûr, ce serait effrayant de se rendre compte de ce type de désir seulement quelque jours après leur rencontre. Mais ce que son subconscient cachait était la solution même aux mystères de cette gène et de cette inaptitude à agir normalement face à l'être qu'il adorait.

Il retraçait les rues qu'ils avaient parcouru entre le marché et la maison du musicien. Il ne savait pas vraiment pourquoi ses pas l'avait porté jusque là. C'était vendredi soir. Cela faisait une semaine qu'il pensait à ce drôle de bonhomme rencontrer le week end précédent. Une semaine qu'il luttait pour ne pas l'appeler, ne pas lui téléphoner, faire comme si, de rien n'était. Il avait perdu ce soir, comme il tournait dans la rue où habitait Mr Lee et sa fille.
Un marteau le frappait dans sa tête, lui sommant de faire demi tour, lui ordonnant de ne pas même penser ce qu'il allait faire. Après tout, Hyun Hee ne se souvenait surement pas de lui, ou en avait juste rien à faire. Kelian n'était ni plus ni moins qu'un étranger qui l'avait raccompagner chez lui sous la pluie. Il ne pouvait même pas se satisfaire d'être un ami. Il était encore temps de faire demi tour et de ne pas se ridiculiser. Si il y a bien un défaut que Kelian ne possédait pas, c'était la stupidité. C'est pourtant ainsi que son for intérieur l'insultait.
« Idiot! Idiot! Fait pas ca! T'es bête ou quoi! C'est tout à fait stupide! Ridicule! Idiot! Éloigne toi de là! Va t'en! Sale petit idiot, obéis moi! Tu vas te faire du mal! Idiot! Il se fiche de toi! Allez demi-tour! Fais pas le con! Retourne toi! Allez! Kelian! Il veut surement pas te voir, il a peut être sa fille, peut être qu'il a des invités, un petit copain dans son lit! Il veut surement pas être déranger par ta stupidité!Puis tu n'as aucune raison d'être là. T'as rien à récupérer, rien à lui dire, aucune raison de le remercier. N'entre pas sur son terrain! TIRE TOI KELIAN! C'est mon dernier avertissement! »
Son corps refusait d'obéir à sa raison. Il faut dire, qu'il n'était pas vraiment à l'aise, ses pensée avait bien raison sur tout, mais, il désirait le revoir, c'est son cœur qui avait pris le contrôle du corps.
Ridicule, c'est ce qu'il fut lorsqu'il sonna à la porte de Hyun Hee pour lui annoncer sa venu. Il était encore temps de se tirer, mais il resta devant la porte, immobile, attendant qu'on lui ouvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▐ pseudo : BabyKey *w* ♥ ~
▐ points : 432
▐ célébrité : Lee Byung Hun / L.Joe [Teen Top]
▐ double compte : nop'
▐ messages : 268
▐ age : 26
▐ emploi : Dj ♥ Père x) ♥ (oui, c'est un travail d'etre papa 'O' )
▐ coté coeur : Il bat trop vite ... a cause de lui ...♥
▐ my dear diary :
Hyunie's World↓

♪ J'ai 20 ans, je suis venu au monde un 14 avril comme ma fille 8D & je suis célibataire et j'ai un enfant. Une adorable petite fille. Et pour compléter le tout... Je suis hétérosexuel. J'ai actuellement perdu ma petite - amie dans un accident de voiture... Ne vous plaignez pas si mes sautes d'humeurs risquent d'être flamboyantes par moment...J'ai juste du mal a tourner la page... puisqu'elle me manque... Actuellement, j'ai fais la rencontre d'un garçon du nom de Kelian, seulement je ne comprends pas pourquoi mon cœur bat si vite quand je suis auprès de lui. Comme si il était mon âme-sœur...c'est perturbant !. Vous savez que j'ai une sœur jumelle absolument charmante. Cette grande sœur dont tout le monde rêverait. On s'entend tellement bien que ça en déstabiliserait certainement plusieurs. A vrai dire, je ne peux que la remercier de me supporter depuis le jour fatidique, quand j'ai perdu ma petite - amie. Elle qui a tant fait pour moi, aujourd'hui, c'est un peu le contraire aussi. ... Je ferais également tout pour elle. ♥


MessageSujet: Re: Is it dumb to love a stranger?    Dim 14 Aoû - 3:55

Quel plaisir j’avais le matin, lorsque je me réveillais au milieu de mes draps, ma fille dormant dans son berceau non loin de moi. Ça ne m’était pas arrivé depuis quelques mois… quand ma tendre défunte amoureuse était encore de ce monde. Cependant, aujourd’hui, c’est différent. Ce n’est plus elle qui a pris possession de mon cœur, même si je ne l’oublierais jamais. Mais lui. Ce charmant jeune homme que j’avais aperçu la semaine dernière. Seulement, je ne me rendais pas encore compte que je le désirais, que je l’aimais. Comme si nous tombions amoureux l’un de l’autre sans s’en rendre compte. Son sourire m’avait étrangement marqué. J’avais besoin et j’éprouvais surtout le besoin d’être dans ses bras. Comme si soudainement, sa chaleur me réconfortait, me protégeait. Je me sentais en sécurité auprès de lui. Rien qu’en y pensant, subitement, mon cœur tressautait, j’hoquetais même de surprise avant de me redresser, pour ensuite, venir m’assoir sur le bord du lit face au berceau de ma petite princesse.

- Hey, bonjour mon ange.

Je la pris soudainement dans mes bras en le voyant réveillé, marchant avec elle jusqu'à l’étage inferieur, attrapant sa tétine pour la lui tendre et ensuite la poser dans son siège – trotteur. Le temps d’aller mettre le lave – linge et le sèche-linge en marche, ainsi que le lave – vaisselle. Harmony devrait pourtant faire attention a ces taches la, parfois. Bien que ça m’occupe de tout faire, même quand ma petite sœur n’est pas la. Puis, soudainement, j’entendais sonner à la porte.

- J’arrive !

M’écriais – je, me rendant d’abord a la cuisine pour attraper une de mes sucettes dans le pot a bonbon après l’avoir déballer et me rendre ensuite, auprès de la porte, regardant par le mini-hublot et ensuite, ouvrir la porte en apercevant…

- …Kel…Kelian ? … Quel surprise de t’apercevoir ici…. ! Tu vas bien ?

Lui demandais – je tout en gardant ma sucette en bouche, vérifiant de temps a autre, ou se dirigeait ma fille...et ensuite, se remettre face a lui…

- Oh, mais entre… que suis – je bête, j’allais te laisser sur le pavillon pendant des minutes entières, si je n’avais pas fais attention.

Puis, je l’accompagnais a l’intérieur, le guidant jusqu’au salon, venant reprendre ma princesse contre moi, venant lui caresser les cheveux en douceur tout en la berçant en douceur. Et par la suite, venir poser mon regard sur lui, recommençant a le détailler discrètement. Plus mon regard remontait jusqu'à ses lèvres, plus je souriais. Kelian me rendait dingue, et cela même sans me rendre compte. Puis, je laissais ma fille dans son parc avant d’aller me chercher un verre de limonade, pour ensuite lui en proposer un, ou du moins, le lui demander depuis la cuisine, revenant par après, avec les deux verres vides dans une main et la bouteille dans l’autre. Posant le tout sur la table, je reposais mon regard sur sa personne. Me demandant subitement, si c’était normal que j’éprouve cette sensation « étrange » pour lui. Et par réflexe, hélas, je m’en mordillais la lèvre inferieur. Rageant intérieurement d’être aussi indécis et …subtilement enfantin. C’est ce qui me posait parfois problème, ce petit coté gamin prude et puéril comparer aux autres… Pourtant, j’ai déjà essayé de m’affirmer… Mais honnêtement, les hommes qui m’entourent sont nettement plus virils que moi. Cependant, je m’arrêtais inconsciemment sur les lèvres du jeune homme face a moi, me mordillant la lèvre un peu plus fort, cassant et croquant dans ma sucette au même moment. Avant de secouer ma tête, me servant à boire et tousser un peu.

- Alors, que me vaux l’honneur de ta visite, dis – moi ? … J’espère que ce n’est pas pour un autographe… Attends au moins de me voir sur scène…

Murmurais – je entre mes lèvres, riant légèrement pour ensuite m’étirer en douceur, me réveillant enfin, pour ensuite me redresser et venir près de toi, du moins, m’assoir sur l’accoudoir, comme si ma volonté n’obéissait pas, et que l’attraction que tu produisais, m’attirait subitement vers toi.

- Je peux, au moins, faire quelque chose pour toi ? A moins que ce soit autre chose ?

En fait, j’ignorais complètement le comment du pourquoi il était la, encore moins, le fait que je sois si proche de lui, et ce… pourtant si rapidement… Est – ce ça… qu’on appelle « L’attirance physique » … ou est – ce tout simplement « l’amour » … parce que tout laisse a croire que l’on s’aime….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Is it dumb to love a stranger?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
yeonju university :: 
SEOUL CITY.
 :: » nowon-gu :: » les résidences :: » maison de lee hyun hee
-
Sauter vers: