AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Gwak Sun Hei's [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

❀Invité;
Invité

MessageSujet: Gwak Sun Hei's [100%]   Dim 8 Mai - 19:56



Gwak Sun Hei




feat Lee Chi Hoon


fiche du personnage

âge: 17 ans
groupe: Gwanju students
année d'étude: 3ième année,
projet d'avenir: Trouver un job qui paie bien
orientation sexuelle: Tant que c’est attirant.
situation: Libre. Mais pas pour toi.
avis sur la cohabitation: Je suis bien content de bénéficier d’un niveau d’enseignement plus élevé, mais je me serais bien passé de cohabité avec des snobinards. M’enfin : ça me fait des proies de plus gros calibre.
à savoir/autres: Fumeur, tiens bien l’alcool, déteste les drogues et souffre de cleptomanie.
poste vacant: oui/non



caractère du personnage

La réputation que s’est forgée Sun Hei est loin d’être enviable. Lorsqu’on regard ce garçon frêle à la bouille d’ange, on ne se doute pas de toutes les histoires qui circule sur son compte. On murmure beaucoup sur son passage. Si ses amis le surnomment « Sunny », les autres ont plutôt tendance à l’appeler « Yang Ohae », le "mouton trompeur". Ce n’est un secret pour personne que derrière son visage innocent se cache un loup vivace, fébrile à l'idée d'attaquer. De plus, il est de notoriété publique qu'il est un briseur de cœurs. Il change régulièrement de partenaire, que ce soit hommes ou femmes, plus jeunes ou plus vieux et ne semble jamais affecté émotionellement dans ces relations. On dit même qu'il le fait contre des sommes d'argents... mais les rumeurs le font plus horrible qu'il ne l'ait. Se faire payer pour une relation? Pff. Il préfère prendre subtilement les objets de valeurs avant de déguerpir et de mettre un point final a cette - parfois brève - relation.

Les murmures populaires deviennent parfois des insultes. La première réaction de Sun Hei aux quolibets est de répliquer, répliquer et répliquer, sans relâche, de manière ironique, attendant que l’autre se décourage. Dans le cas contraire, c’est lui qui atteint sa limite et pète les plombs : il a toujours été de nature agressive. Si, avec les ans, il a appris à se maitriser, il n’en reste pas moins qu’il adore en venir aux poings. Plusieurs ne remarque que trop tard l'étonnante largeur d'épaule de ce garçon classé dans les "mignons". Souvent, il n’est pas du tout atteint par les insultes qu’on lui lance : il a simplement envie de taper sur quelque chose et avoir une raison pour le faire. L’adolescent a de la difficulté à juger de ce qui est bien ou mal. Pourquoi serais-ce immoral de changer si souvent de partenaire? Et pourquoi serais-ce mal de taper sur quelqu’un si c’est cette personne qui a commencé les hostilités? Sunny n’agite pas de drapeau blanc : il fonce dans le tas!

Moins de gens sont au courant de sa cleptomanie. Il faut dire qu’il est discret. De plus, il est un cleptomane léger, n’éprouvant pas le besoin irrésistible de voler tout ce qui lui passe sous les yeux – quoi qu’il le puisse. Il est surtout attirer par les objets de valeur : montres, portefeuilles, appareils électroniques, bijoux… Dans les magasins, il fauchera également des vêtements. Rare sont les fois où il va s’encombrer d’objets inutiles. S’il le fait, c’est soit parce qu’il veux offrir un truc a sa sœur, soit parce que l’objet en question a une valeur sentimentale pour quelqu’un qu’il déteste. Il ne s’est fait choper que rarement.

De toute façon, le garçon ne craint pas les formes d’autorité. Si tout se déroule selon ses souhaits, il restera sage... ou presque. Mais dès qu’un enseignant ou un adulte quelconque s’interpose dans ses projets, il deviendra amer et agressif. Il est indiscipliné et franc, un malheureux mélange qui lui fait dire des choses qu’il aurait parfois dû éviter. Il a récolté quelques suspensions déjà, dû à certains enseignants offensés par son langage.

Mais ce pauvre garçon n’a pas que des défauts, rassurez-vous! Sa franchise peut également être mise au service du bien : entre amis, par exemple, il ne mentira jamais. Il est quelqu’un de loyal et qui suit les gens à qui il fait confiance jusqu’au bout. Très protecteur – âme de chevalier, le Sun Hei – il se mêle (trop) souvent d’histoires dont lesquelles il n’était pas impliqué. Qu’on ne s’attaque pas aux gens cher à son cœur, ou vous aurez un goût de sang dans la gueule – le vôtre. C’est bien simple : les gens gravitant autour de lui n’on presque rien à craindre des menaces. Cependant, s’il est trahi par quelqu’un en qui il croyait, gare aux représailles…

Pour ses amis et compagnons, il est quelqu’un d’énergique et d’amusant. Il est toujours prêt a faire une partie, d’aller plonger dans la rivière, a passé une nuit entière au centre ville : il aime lorsqu’il y a de l’action. Ce trait de caractère l’empêche bien souvent d’étudier convenablement, mais, était un garçon intelligent, il peut maintenir ses notes dans la moyenne haute avec un minimum d’étude : je sais, le monde est injuste.

Très ouvert d’esprit, il va rarement faire la morale aux autres – de toute façon, une leçon venant de lui ne peux pas vraiment être prise au sérieux. T’es alcoolique? Cool. Tu consommes en masse? Okay. T’es bi? Génial. T’es riches? Viens, on va trouver une chambre…

Cependant, il a la mauvaise habitude de préjuger les autres. Parfois, ses sentiments se révèles exactes et il s’est ainsi évité des ennuies. D’autres fois, il se goure complètement et manque une occasion sublime de se faire un nouvel ami… ou, au contraire, tente de s’approcher d’un merdeux.

histoire du personnage



L’alarme explose en échos contre le haut plafond du magasin. Les regards surpris, amusés ou agacés convergent vers le portail magnétique où se tiens une femme, visiblement épuisée, tenant deux enfants par les mains. Avec un soupire, sans regarder les sourires soupçonneux des caissières qui la rappelle, elle fait trois pas vers l’arrière et laisse tomber son lourd sac de plastique sur le comptoir. Elle aperçoit une employée plonger une main dans le sac, mais elle l’arrête d’un geste.

« Ce n’est pas ça, un instant. »

Elle pose un regard sévère sur le petit garçon qu’elle tient de la main gauche. Il lève un visage inquiet vers elle, mais ne dit rien. Elle lève les yeux au ciel.

« Sun Hei. »

Le gamin feint l’innocence.

« Quoi? »

« Ne joue pas à ce petit jeu avec moi. Vide tes poches. »

L’enfant semble vouloir lui tenir tête un moment, puis renonce et plonge sa main dans les poches de son blouson, la mine renfrognée. Il déverse dans la main tendu d’une caissière étonnée une demi-douzaine de babioles brillantes. Sa mère reprend son sac et la main du garçon, lance un regard à la fillette qu’elle tient de l’autre et s’excuse abondement avant de se diriger de nouveau vers le portail magnétique. Lorsque l’alarme s’enclenche pour la deuxième fois, c’est un cri d’exaspération qui franchit les lèvres de la femme.

« SUN HEI! »

Le gamin lui lance un sourire angélique.

[…]

De petits coups fermes sont frappés à la porte d’entré. Une voix faible se fait entendre, provenant d’une chambre au bout du couloir. Aussitôt, une jeune fille surgit d’une pièce en lançant un « Tout de suite! » énergique. Elle traverse le couloir en courant et disparait à l’angle de la cuisine. Un bruit de loquet rouillé, puis une porte qui grince en s’ouvrant.

« Mémé! »

« Soo Mee! Qu’es-ce que tu as grandis! »

Étendu sur le divan, un jeune adolescent s’étire, puis se redresse sur ses coudes, lançant un coup d’œil intéressé par-dessus le dossier du fauteuil. La veille, sa mère avait sortie le futon, utilisé normalement pour les invités, et lui avait dit qu’il dormirait dans le bureau pour un moment. Il n’avait pas posé de questions – il avait bien vu que sa mère n’avais pas l’énergie de lui répondre – mais il se demandait bien qui, de si important, allait bien venir utiliser sa chambre.

Il semble bien que ce soit leur grand-mère. Cela l’agace un peu. Qu’es-ce qu’elle vient faire ici, la vieille peau? Il ne l’a jamais aimé et elle lui rend bien la pareille. En plus, il ne comprend rien à son dialecte venant tout droit des campagnes. Sa petite sœur et la vielle dame apparaissent finalement dans le salon et il s’accoude au dossier pour les observer. La jeune fille ouvre la voie en marchant d’un pas léger et fait visiter le petit appartement, suivit de la petite femme ridé, au teint brun et aux yeux quasi-inexistants. Son sourire est agité d’un tic à la commissure droite de ses lèvres. Elles ne semblent pas l’avoir remarqué. Il se redresse, parlant d’une voix presque poli.

« Oh, bonjour grand-mère. C’est donc vous qui me piquer ma chambre… »

La campagnarde sursaute et se tourne vers lui, pinçant les lèvres.

« Tiens, le vaurien qui daigne faire son apparition. »

« Qu’es-ce qui nous vaut le bonheur d’accueillir un parfum de purin dans notre demeure? »

C’est Soo Mee, sa petite sœur, qui intervient avant que l’ainée ne réplique et n’envenime les choses.

« Ils doivent rénover la ferme, alors elle préfère s’éloigner du bruit et de la poussière. »

Sun Hei hausse un sourcil. Des rénovations? Où? Pourquoi? Leur ferme n’est pas si vieille et il serait étonnant que le bétail se multiplie a une si grande vitesse qu’ils doivent agrandirent… Une toux sonore parvient du fond du couloir et tous tournent la tête dans cette direction.

« Ah… votre mère… a… encore ce rhume? »

Sun Hei la regarde. Et il comprend. Ayant toujours été d’une franchise blessante, leur grand-mère n’est pas du tout douée pour jouer la comédie.

« C’est pour ça que vous êtes ici, non? Prendre soin de maman. »

La vieille dame lui lance un regard d’avertissement tandis que Soo Mee cligne des yeux, les regardants l’un l’autre, à tours de rôles. Elle plaque aussitôt un sourire sur ses lèvres et éclate d’un rire faux.

« Qu’es-ce que tu racontes encore comme inepties? Votre mère s’occupe très bien d’elle-même, contrairement à un certain garçon de 13 ans que je connais. Soo Mee, tu veux bien me montrer où se trouve la chambre? »

La fillette cligne des yeux, mais souris et disparait dans le couloir. Sun Hei regarde la vieille dame la suivre et se laisse retomber sur le dos. Tch. Elle sait très bien qu’il en a 15, pas 13. Son regard devient vague. Si elle vient vivre ici… c’est que la maladie de leur mère est bien plus grave qu’il ne le croyait. Ça a commencé il y a quelques mois… et ça a empiré. Mais elle refuse d’aller voir un médecin : elle dit qu’il ne faut pas déranger les gens pour un simple rhume, mais il sait bien que c’est parce que les soins hospitaliers coûtent trop cher. Si elle arrêtait de l’engueuler quand il ramène de l’argent, aussi. Même s’il lui dit qu’il a trouvé un emploie quelque part, elle arrive toujours à deviner quand il a tout simplement piqué des portefeuilles à la ronde.

…si sa mère est très malade…

Il porte la main a sa bouche et se mord les doigts. Il est inquiet.

[…]

« Tu m’écoutes dis?! »

La réponse du garçon est automatique :

« Non. »

Il est étendu sur un banc, la tête par en bas, observant le ciel d’un bleu à vous en brûler la rétine. À ses pieds, assise sur ce qui reste de place, une jeune fille aux cheveux artificiellement bouclés, les bras croisés, l’air insultée. Elle bondit sur ses jambes et contourne le banc pour venir obstruer le champ de vision du garçon de son visage rond. Il grimace.

« Si tu n’as pas envie de me répondre, très bien, mais fais au moins l’effort de m’écouter! »

Le garçon grimace et se redresse en position assise, s'ébouriffant les cheveux.

« J’ai pas envie de discuter aujourd’hui, c’est tout. »

Nouveau visage indignée de la fille.

« Et ce matin avec ton meilleur ami, hein? Moi j’ai pas le droit de te parler, mais avec lui tu disparais toute une matinée on ne sait où! »

Sun Hei hausse un sourcil.

« En quoi ça te concernes? »

La jeune fille se laisse tomber à côté de lui. Son visage se tord dans une moue suppliante.

« Nee… je suis ta copine, non? Pourquoi tu ne me dis pas ce qui te tracasse? »

« J’en ai pas envie. »

« Mais je suis ta petite amie enfin! »

« Ah bon? Plus maintenant alors. »

Il se lève et replace son uniforme. Elle reste assise avec de grands yeux effarés.

« Quoi? »

Il la regarde en haussant les sourcils.

« T’as entendu, non? C’est finis. Bye bye. »

Sans même un mouvement de la main, il tourne les talons et se dirige vers les portes menant à l’intérieur de l’école. Des sanglots éclatent derrière lui. Il s’en fiche. Elle l’a énervée. Il trouve idiot qu’une fille se croit tout dû seulement parce qu’il a consentis de sortir avec elle. Un couple n’est rien à ses yeux. Les histoires de couples, ça finis toujours mal. Sa mère, par exemple. Sa première relation sérieuse? Il disparait dans la brume en lui laissant un gosse sur les bras – en l’occurrence, lui. Son deuxième mari? Mort d’un accident de travaille en lui laissant un deuxième enfant à sa charge. S’en suit plusieurs relations infructueuses et difficile, laissant toujours sa pauvre mère dans un état sentimentale lamentable. Alors pourquoi se forcer, puisque tout finiras mal?

Il entre dans l’école et se dirige vers sa classe. L’atmosphère sera tendu à cause de cette pouffiasse, c’est sur. S’il n’a pas envie de lui parler, qu’es-ce que ça peut bien lui faire? En tant qu’(ex) « petite amie », elle aurait dû comprendre qu’il n’avait pas besoin de discuter, mais de se changer les idées. Son meilleur ami l’a compris, lui et l’a emmené faire un tour… Alors qu’il dépose la main sur le cadre de porte de sa classe, plusieurs étudiants bondissent vers lui.

« Sun Hei! Tu dois aller au secrétariat immédiatement! »

Le garçon soupire, se passe la main dans les cheveux. Il va se faire taper sur les doigts pour ne pas être venu aux cours du matin… Ou pour avoir déclencher une bagarre hier soir… mais ce n’étais pas a l’école, ils ne devraient pas être au courant…

« Pourquoi? »

« C’est ta mère, elle est à l’hôpital. »

Sun Hei a la bouche sèche.

[…]

L’ambiance est feutrée, douce, apaisante. Une lueur bleue illumine un aquarium géant dans un coin, lançant des lueurs mouvantes sur le plancher. Les gens présents sont tous bien habillés, tous des adultes, des couples ou des hommes d’affaires discutant en se passant des dossiers. Assis à l’une de ces tables, Sun Hei est mal à l’aise. Mais qu’es-ce qu’il fiche ici?! Il lance un coup d’œil à l’homme en face de lui. Dans la mi-vingtaine, assurément, les cheveux longs noués sur la nuque, les vêtements de marque impeccables, qui mange d’une manière solennelle, les coudes pliés à un angle exacte de 90 degré. Ses yeux se fixent sur la Rolex à son poignet. Cette satanée Rolex. La raison pour laquelle il est présentement dans ce restaurant chic, à se faire dévisagé dans son uniforme scolaire.

Ce n’est pas rare que des voitures suspectes circule dans les petites rues qu’il emprunte pour se rendre de l’école jusqu’à chez lui. Mais souvent, si elle ralentisse près de lui, il l’ignore, déguerpi ou bifurque dans une ruelle minuscule. Jamais il n’avait consenti a y monté…

…avant aujourd’hui.

Son estomac est noué et il n’arrive pas a mangé. Dans son esprit, il n’entend que c’est mots : Mais qu’es-ce qu’il fiche ici?! Le mouton trompeur vient de se jeter dans la gueule du loup… Ses yeux se fixent de nouveau sur la Rolex. Il a entendu dire qu’elles valaient très cher. C’est pour ça qu’il est monté. Quand il a aperçu le poignet de cet homme, il s’est immobilisé plutôt que de tourner dans une ruelle.

Depuis son entré à l’hôpital, l’état de sa mère ne fait qu’empirer. Un cancer. Ils l’on confirmés. Elle a besoin de tout l’argent possible. Mais ils n’ont rien. Les assurances ne peuvent pas donner autant qu’ils le souhaiteraient. Et de piquer des portemonnaies par-ci par-là, ça ne fait pas avancer les choses assez rapidement. Tout ça lui est passé par la tête en quelques secondes et il s’est approcher de la voiture. Cet homme. Il n’a pas l’air bien mauvais. Ni bien fort. Il a des bonnes jambes, il pourra toujours s’enfuir. Et le voilà qui est monté, guettant le moment de lui piquer sa montre.

Mais le voilà au restaurant? Il ne s’y étais pas du tout attendu. Il avait protesté, signalant clairement qu’il n’avait pas l’argent pour ça, mais l’autre lui avait gentiment répliqué qu’il payait pour lui, comme si c’était évident. Était-il une sorte d’escorte? C’était… insultant. Et gênant. Mais il ne l’a pas dit. Parce que sans vouloir se l’avouer, l’autre l’intimidait. C’était l’homme qui alimentait la conversation. De toute façon, lui, il ne saurait quoi dire. Puis, sans qu’il ne s’en rende compte, il a finis par se détendre et a mangé, discutant avec l’autre un bon moment avant de sortir et de remonter en voiture. L’homme est aller le reconduire jusque chez lui et, à la grande surprise de Sun Hei qui en était venu à la conclusion qu’il devra lui sauter dessus pour lui piquer sa montre, lui glissa des billets dans la main. Il cligna des yeux, observant les 10 000 wons [80 dollars].

« Euh… pourquoi…? »

« Ce fût une agréable soirée, merci de m’avoir divertis. »

« Vous me donnez autant pour une simple soirée? »

L’autre lui lance un sourire énigmatique.

« Vous en aurez plus si vous en faites plus… »

Sun Hei le regarde. Cette proposition est a peine voilée. Son cœur s’emballe. Il est déjà sortis avec quelques garçons… mais il n’a jamais rien fait. L’autre semble voir son trouble car il lui sourit aimablement en lui ouvrant la portière.

« On se reverra surement. »

Sunny ne sait que répliquer. Il sort en silence, serrant l’argent dans son poing. La voiture venait a peine de redémarrer qu’il avait déjà pris sa décision.

Il fera plus.

[…]

« Sun Hei, il va bien falloir que tu sortes de là un jour! »

Le garçon ne réplique pas. Assis sur un lit trop dur, dans une chambre qui n’est pas la sienne, regardant par une fenêtre qu’il n’avait pas avant, observant un paysage qu’il ne reconnait pas, il ignore avec bonheur la voix de son oncle. Quatre mois. C’est le temps que cela a pris pour que sa mère rende l’âme, suite à son entré à l’hôpital. On aurait cru que ce se serait améliorer, mais non… Logiquement, la garde légal de lui et de sa sœur revenait à leur grand-mère, mais la soudaine disparition de Sun Hei avait un peu contrarié ce projet. Il ne voulait pas aller vivre en campagne, ne voulait pas vivre avec cette vieille bique et son grand-père presque sourd, ne voulait pas vendre leur appartement, ne voulait pas quitter son quartier, son école…

Alors il avait pris la fuite. Juste comme ça. Pouf. Et voilà. Il avait réussis à vivre par lui-même pendant près d’un mois, avant que des policiers ne lui tombent dessus. L’une des rares fois où il se fait chopper dans un magasin. Au poste, il avait été surpris de voir son oncle rappliquer. Il fût encore plus étonné de le voir lui sourire, soulagé. Il avait toujours eu l’impression que toute sa famille hormis sa mère et sa sœur le détestait. Et voilà que son oncle le serre dans ses bras… Il cligne des yeux, si surpris qu’il suit son tonton jusque dans sa voiture sans dire un mot, sans tenter un seul mouvement pour repartir a la course et disparaitre dans la nature urbaine. Le trajet se fit dans un certain malaise, son oncle tentant de lui poser des questions, d’alimenter la conversation, mais Sun Hei ne lui répondant pas.

Ils arrivèrent bientôt devant l’appartement du frère de la mère de Sun Hei. Un immeuble à l’air crasseux dans un quartier surement effrayant pour les jeunes filles. Il leva un sourcil. Voilà donc la raison pourquoi ils ne sont jamais venus le visiter. C’est vrai : c’est toujours lui qui venait les voir… quand il avait du temps… et pourtant, ils n’habitent pas si loin. Du moins, ils habitent dans la même ville. Contrairement au reste de la famille, éparpillée dans la Corée du Sud. L’adolescent suit son oncle dans une étroite ruelle et entre par la porte de fer qu’il lui ouvre. Un bref sourire lui passe sur le visage en découvrant l’intérieur. C’est vachement mieux que vu de l’extérieur. Son oncle passe devant lui en lui faisant signe d’aller au salon, lui se dirigeant vers le long comptoir délimitant la cuisine.

« Qu’es-ce que tu veux manger ? Grand-mère n’arriveras pas avant quelques heures, alors… »

Sun Hei fixe son regard sur le jeune homme.

« Grand-mère? Elle vient ici? »

« Oui, bien sur, elle vient te chercher. »

« … je n’ai pas faim. Je vais aux toilettes. »

« Quoi? Tu as déjà mangé? »

L’adolescent ne répond pas et disparait dans le couloir. Il ouvre une porte pour découvrir un bureau, la referme. Une autre : une chambre. Encore une autre : Un débarras. Une quatrième : une salle de bain. Il croise les bras, pivote et va plutôt dans la chambre, refermant doucement la porte et repérant immédiatement un gros meuble de bois qu’il se met aussitôt à pousser, rapidement, pour venir le placer devant la porte. Au loin, affaiblis par les épaisseur des murs, lui parvient la voix de son oncle.

« Sun Hei? Ça va? »

Le cleptomane s’étire et se laisse tomber sur le lit. Il fixe le plafond. Il réfléchit. Non, il ne pense à rien en fait. Cela fait trois semaines qu’il ne pense à rien. Qu’il vole, mange, dort et revole, remange, redort. Un grincement et un petit « toc » signifie que son oncle vient d’essayer d’ouvrir la porte de la chambre.

« Qu’es-ce que…? »

Des petits coups sont frappés à la porte.

« Sun Hei? Qu’es-ce que tu fiches là? »

L’adolescent roule sur le côté, ne répond pas.

« Hey-ho? Sun Hei? »

Nouveaux coups à la porte. Mais il ne répond toujours pas. Au bout d’une demi-heure, il daigne dire quelques mots car son oncle semblait sur le point de croire qu’il allait attenter à sa vie ou qu’il s’était évanoui. Une heure plus tard, c’est la colère qui prend le jeune frère de sa mère, mais la brillante idée de pousser le lit contre le meuble empêche son soudain accès d’énergie de pourvoir ouvrir la porte. Au bout d’une autre heure, il a abandonné et est partie dans le salon – ou, du moins, dans cette direction. Encore une heure. Une autre. Puis….

« Sun Hei, il va bien falloir que tu sortes de là un jour! »

Par la fenêtre, il aperçoit une voiture qu’il connait bien. Et sur le siège conducteur, un vieux visage agacer. Il se lève et s’assoit sur le meuble, le dos contre le bois de la porte. Il parte d’une voix claire, calme et forte.

« Je veux te parler et a grand-mère aussi. »

« Parler de qu-.. »

Des coups frapper à la porte d’entré le coupe. Sun Hei écoute les bruits de pas s’éloigner, puis des voix, et des bruits de pas qui reviennent. Comme il s’y attendait, cela ne prend pas long pour que la merveilleuse voix de sa grand-mère monte à des décibels inimaginables.

« GWAK SUN HEI TU SORS DE CETTE PIÈCE IMMÉDIATEMENT! QU’ES-CE QUE C’EST QUE CETTE FAÇON D’AGIR, NOM DE DIEU?! TU AS PENSÉ À TA SŒUR SALE VAURIEN? ELLE EST TRÈS INQUIÈTE ET NE CESSE DE-! »

« Je voudrais vivre avec oncle Seong Jun. »

C’est un duo de voix qui répondent.

« QUOOOOOIIII? »

« Je sais bien que grand-mère ne veut pas de moi chez elle et je ne veux pas non plus vivre dans une ferme. J’ai remarquer que le débarras est presque vide, je pourrais m’y installer. Je peut subvenir à mes dépenses seul et a mes besoins et je ne vous dérangerai jamais. Alors? »

Un long silence suit cette déclaration. C’est la voix bredouillante de son oncle qui revient la première.

« M-m-m-mais Sun Hei… Tu devrais plutôt vivre avec ta sœur et ta grand-mère, voyons, c’est… je n’ai que 27 ans, je ne me suis encore jamais occupé de… »

« Je l’ai dis : Je ne veux pas vivre à la ferme et je peux m’occuper de moi-même. »

Le silence persiste. Dans le langage secret de la femme des campagnes, cela signifie qu’il a gagné.

[…]

La fumée monte en de lentes volutes grises tandis qu’une bruine tiède transforme l’asphalte en un miroir. Sunny tire une nouvelle bouffé de sa cigarette avant de jeter celle-ci dans une flaque d’eau et la regarder s’éteindre. Il expire ensuite un long jet de fumée avant de se retourner et d’entrer dans l’appartement de son oncle. Cela fait maintenant deux ans qu’ils habitent ensemble et des règles se sont peu à peu installer. Par exemple, il ne doit pas fumer à l’intérieur, ni inviter des gens sans la permission de Seong Jun et il doit avoir de bonne notes à l’école. En contre partie, il n’a pas d’interrogatoire lorsqu’il rentre tard ni de saute d’humeur s’il saute un repas. Ils s’entendent aussi bien qu’un adulte et un adolescent borné peuvent le faire.

Il s’ennuie de sa sœur, par contre. Ils s’écrivent des lettres, mais ce n’est pas la même chose. Ils ne se voient pas car elle n’a pas de transport et parce qu’il refuse d’aller voir la vieille bique. Il devra faire un effort dans les prochains jours… ne serais-ce que pour elle… Il traverse l’appartement et se laisse tomber sur son lit, ouvrant son sac d’école et sortant ses cahiers pour faire ses devoirs. Mais au même moment, son cellulaire sonne. Il l’attrape, répond, sourit. Il pousse son sac sur le sol, se lève en attrapant son manteau et sort de l’appartement. Il sort ce soir.



derrière le personnage

pseudo: Adee Strangers – a.k.a Bakadee
âge: 16 ans
fréquence sur le forum: 5/7
où avez vous découvert le forum: Par des amies ;)
un mot à ajouter: Bouteille .___.
mot de passe du règlement:okay dear ♥













Dernière édition par Gwak Sun Hei le Sam 14 Mai - 15:49, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
▐ pseudo : Koya
▐ points : 253
▐ célébrité : Zico (Block B)
▐ double compte : Kwon Jayden
▐ messages : 202
▐ age : 26
▐ emploi : Vendeur dans un combini
▐ coté coeur : A gauche, comme tout le monde ...
▐ ecole & année : Gwanju, passe en 5e année
▐ my dear diary :
Éviter de tuer Kee Young:
Étant donné que nous sommes colocataires, les soupçons se porteraient trop vite sur moi...

Passer du temps avec Kyung Ae et Hyun Hee.
Je ne pense pas que Yeonju soit le meilleur endroit pour me faire des amis... Alors autant voir ceux que l'on apprécie vraiment.

Fuir Keegan.
Oui très bonne idée. En plus il est à Yeonju, raison de plus au final.

► Pardonner Eun Chae, même si c'est difficile.


MessageSujet: Re: Gwak Sun Hei's [100%]   Dim 8 Mai - 20:02

Un Chi Hoon *o* Gwanju en plus !
Je réclame un lien è.é


Bienvenue en tout cas ! =)

_________________
LEE HO WOO
Fake bad boy since 1991 ~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❀Invité;
Invité

MessageSujet: Re: Gwak Sun Hei's [100%]   Dim 8 Mai - 20:09

bienvenue beau gosse *o* ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

❀Invité;
Invité

MessageSujet: Re: Gwak Sun Hei's [100%]   Dim 8 Mai - 23:35

    Adee de mon coeur ­<333 Welcooooome, fighting et JE VEUX UN LIEN ! C'est un ordre ! è___é !!
Revenir en haut Aller en bas
▐ pseudo : Sachi'
▐ points : 258
▐ célébrité : Lee Dong Hae ( By Cam' )
▐ messages : 63
▐ age : 26
▐ emploi : Sous-directeur d'une entreprise familiale de bijouterie .
▐ coté coeur : Célibataire.

MessageSujet: Re: Gwak Sun Hei's [100%]   Mar 10 Mai - 13:22

CHIIHOON * bave totale *
J'ai hésité à le prendre lui mais j'ai laissé ma place xP

En tout cas Bienvenue & nous faudra aussi un lien, obligé ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yeonju-university.forumgratuit.org/t463-theendsorry-sorry
▐ pseudo : Naoki
▐ points : 1001
▐ célébrité : Seung Ri
▐ messages : 585
▐ emploi : Enseignant en Histoire
▐ coté coeur : You will love me soon
▐ my dear diary : u.c

MessageSujet: Re: Gwak Sun Hei's [100%]   Mar 10 Mai - 14:16

bienvenue, amuse toi bien, sois sage, blablabla
si tu as des questions, faut pas hésiter à demander et pour terminer, bonne continuation pour ta fiche ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▐ pseudo : linjae
▐ points : 3172
▐ célébrité : lee taemin
▐ double compte : warren may lyne, choi jynn & kang mathys
▐ messages : 1970
▐ age : 24
▐ emploi : fils à papa ça compte ? car c'est plutôt bien payé
▐ coté coeur : good luck to take it
▐ ecole & année : yeonju ; 3rd year
▐ my dear diary :
★ fêter notre majorité avec minhee; c'est pas tout les jours que vos parents vous proposent de fêter votre anniversaire à l'étranger, où vous voulez, et tout frais payer. on a les moyens en même temps. faut juste choisir où ♥️

★ surveiller eunchae; elle est bizarre en ce moment. elle mange tout le temps, elle qui fait toujours attention à elle. elle s'énerve pour rien, elle est impulsive certes, mais là son changement de comportement est.. impressionnant. bizarre tout ça.

MessageSujet: Re: Gwak Sun Hei's [100%]   Mer 11 Mai - 14:10

welcome here ♥
& fight pour ta fiche n.n

_________________

(c) tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yeonju-university.forumgratuit.org/t19-ahn-min-jae
▐ points : 66
▐ célébrité : Sandara Park ! *.*
▐ double compte : Je gère déjà une tornade ambulante, ça me suffit pour le moment ~~
▐ messages : 55
▐ age : 24
▐ coté coeur : Célibataire. Concernant l'orientation, heu..o.O hétéro je pense.
▐ ecole & année : Yeonju, 2nde année.

MessageSujet: Re: Gwak Sun Hei's [100%]   Mer 11 Mai - 14:50

Welcome :D il nous faudra un lien :B ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▐ pseudo : Sunghyo.
▐ points : 1347
▐ célébrité : Kim Hyun Joong. [ SS501 ]
▐ double compte : Choi Kyung Ae, Jung Hye Ri & Ahn Min Hee. ♥
▐ messages : 715
▐ age : 26
▐ emploi : En recherche un, histoire de quitter le foyer familial...
▐ coté coeur : Célibataire pour le moment. Il n'a pas le temps ni la tête à ça.
▐ ecole & année : Bientôt en cinquième année de droit à Gwanju. Enfin, théoriquement depuis l'incendie, il étudie à Yeonju. Son but ? Devenir avocat et envoyer croupir en taule les salauds tels que son père.

MessageSujet: Re: Gwak Sun Hei's [100%]   Mer 11 Mai - 16:10

    CHIHOON ! *Q* ♥
    Bienvenue ici & fight pour ta fiche.
    Amuse toi bien &... Jintian a tout dit. ;p

_________________

Please, be nice to me

© crédits tumblr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yeonju-university.forumgratuit.org/t126-kwon-ji-hoon-fini
avatar

❀Invité;
Invité

MessageSujet: Re: Gwak Sun Hei's [100%]   Jeu 12 Mai - 2:37



Wooooaaaaaahhh ~ <3

Merci pour l'accueil =3

Oui oui, je vous réserves tous un lien XD

Et mon histoire est bientôt terminé ^^" Avec l'école et tout tout j'ai de moins en moins de temps @___@ Mais je conclu ma présentation bientôt!
Revenir en haut Aller en bas
▐ pseudo : BabyKey *w* ♥ ~
▐ points : 432
▐ célébrité : Lee Byung Hun / L.Joe [Teen Top]
▐ double compte : nop'
▐ messages : 268
▐ age : 26
▐ emploi : Dj ♥ Père x) ♥ (oui, c'est un travail d'etre papa 'O' )
▐ coté coeur : Il bat trop vite ... a cause de lui ...♥
▐ my dear diary :
Hyunie's World↓

♪ J'ai 20 ans, je suis venu au monde un 14 avril comme ma fille 8D & je suis célibataire et j'ai un enfant. Une adorable petite fille. Et pour compléter le tout... Je suis hétérosexuel. J'ai actuellement perdu ma petite - amie dans un accident de voiture... Ne vous plaignez pas si mes sautes d'humeurs risquent d'être flamboyantes par moment...J'ai juste du mal a tourner la page... puisqu'elle me manque... Actuellement, j'ai fais la rencontre d'un garçon du nom de Kelian, seulement je ne comprends pas pourquoi mon cœur bat si vite quand je suis auprès de lui. Comme si il était mon âme-sœur...c'est perturbant !. Vous savez que j'ai une sœur jumelle absolument charmante. Cette grande sœur dont tout le monde rêverait. On s'entend tellement bien que ça en déstabiliserait certainement plusieurs. A vrai dire, je ne peux que la remercier de me supporter depuis le jour fatidique, quand j'ai perdu ma petite - amie. Elle qui a tant fait pour moi, aujourd'hui, c'est un peu le contraire aussi. ... Je ferais également tout pour elle. ♥


MessageSujet: Re: Gwak Sun Hei's [100%]   Jeu 12 Mai - 15:09

Adee ? ... Adee d'STG *O* ? .... ou je confonds XD ?

Sinon Bienvenue ^O^ !
Fighting pour ta fiche ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❀Invité;
Invité

MessageSujet: Re: Gwak Sun Hei's [100%]   Jeu 12 Mai - 22:20

Yup, from Smile to gossip~

And you aaaaarrrrreeeee? *w*
Revenir en haut Aller en bas
▐ pseudo : Milie
▐ points : 1101
▐ célébrité : Kim Hyun Ah
▐ messages : 565
▐ age : 24
▐ emploi : Styliste
▐ coté coeur : A quelqu'un en vue ♥
▐ ecole & année : Yeonju, 3e année
▐ my dear diary : ► Jintian tout nu. Jintian tout nu. Jintian tout nu. Jintian tout nu. Jintian tout nu. Jintian tout - RAH MAIS MERDE ! OUSTE ! C'EST QUOI CETTE OBSESSION À LA NOIX ?

► Dire la vérité à Ho Woo. Je crains un peu sa réaction, mais je ne peux pas me permettre de le lui cacher plus longtemps. Si ça se trouve, il a déjà des doutes... Et puis, il faudrait que je tente de récupérer la relation que l'on avait avant. On était si proche et j'aimerais bien retrouver mon frère de coeur.

► Des crevettes trempées dans le ketchup, des chips dans de la mayonnaise, de la crème glacée avec des cornichons... Quelqu'un peut m'expliquer pourquoi je me goinfre autant et surtout d'où viennent ces goûts bizarres ? O_O

► Deux fois un + ... tout s'explique. N'empêche, je fais quoi maintenant ? .___.

MessageSujet: Re: Gwak Sun Hei's [100%]   Jeu 12 Mai - 22:24

Bienvenue à toi \o/ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❀Invité;
Invité

MessageSujet: Re: Gwak Sun Hei's [100%]   Sam 14 Mai - 15:50



Merci encore et voilà : ma fiche est terminée~! ^^
Revenir en haut Aller en bas
▐ points : 308
▐ célébrité : .
▐ messages : 165
▐ emploi : directeur

MessageSujet: Re: Gwak Sun Hei's [100%]   Sam 14 Mai - 19:39

WELCOME TO SEOUL

Te voilà maintenant validé(e) cher(e) élève de Gwanju. Il est donc l'heure pour toi de t'intégrer au sein de ta nouvelle université bien que nous aillons bien conscience que vu les rivalités entre les deux écoles, cohabiter ensemble ne sera surement pas tâche aisée. Mais il va falloir faire avec puisque l'on ne vous laisse pas le choix.. Et puis ce n'est pas une si mauvaise chose en soi, si ? Mais passons, tu peux désormais aller faire ta demande logement, aller augmenter ton panel de relations, venir flooder avec les autres membres ou rejoindre la chatbox. Et le principal, tu peux bien évidemment commencer à rp ! Amuse toi bien ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

❀Contenu sponsorisé;

MessageSujet: Re: Gwak Sun Hei's [100%]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gwak Sun Hei's [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
yeonju university :: EVERYTHING HAS A END :: » fiches de présentation-
Sauter vers: